Bookshop
  • Français
  • English
  • Tout Public
    Jeune public / Young Audience
    Provinces
    01. Bruxelles - Brussels 02. Antwerpen- Anvers 03 - Brabant wallon 04. Vlaams Brabant - Brabant flamand 05. Hainaut 06. Namur 07. Liège 08. Luxembourg 09. Limburg- Limbourg 10. Oost Vlaanderen - Flandre Orientale 11. West Vlaanderen- Flandre Occidentale

    RUUPTUUR

    proposé par : Mercedes Dassy

    public : 14+

    15.03.2024

    16.03.2024

    Les écuries

    Danser, chanter pour se donner du courage. Et rompre si nécessaire. Avec son quatuor de prêtresses-guerrières, Mercedes Dassy invente pour sa première pièce de groupe un rituel "nocturne et underground" où la puissance se conquiert par la rage et la fête, où les corps augmentés se défient et s’épaulent.

    Depuis le séminal i-Clit, Mercedes Dassy trace son chemin. Audace, fluidité, ténacité. Si l’idée de RUUPTUUR germe en mars 2020, alors que s’atomise une crise sanitaire inédite, la pièce embrassera bien d’autres formes de ruptures: amoureuse, sociale, politique... La chorégraphe et performeuse répond à ces questionnements par l’énergie condensée d’un rite "DIY festif et bâtard". Quatre cyborg-centauresses y centrifugent rythmes et langages (hip-hop, afrobeat, danse contemporaine...), renversant tout protocole dans la vérité brutale d’un féminin pluriel plein d’aspérités. Un rituel "d’autonomisation et d’empuissancement pour rompre ce qui doit être rompu, nourrir ce qui doit arriver, fêter un passage à venir, raviver nos espoirs, passer à l’acte, encaisser quand il le faut, se donner du courage, casser la paralysie, prendre appui, remuer les affects dont on a besoin pour se rendre capables, puissant·e·s, de faire rupture (et au passage faire péter la morosité ambiante svp merci)".

    Blind

    proposé par : Hendrickx Ntela

    public : 14+

    15.03.2024

    16.03.2024

    Les écuries

    Face à une même histoire dans divers endroits du monde, cinq danseur·euse·s de la Cie Konzi – de Belgique, de France, d’Espagne, du Sénégal – réagissent à leur façon, avec leur propre vécu. Hendrickx Ntela et Pierre "Dexter" Belleka traduisent par la puissance sincère du krump les fissures de la liberté européenne érigée en modèle.

    « Dans un monde où nous pensons être libres, où tout semble normal et où tout geste devient éphémère, sommes-nous libres de penser par nous-mêmes? » Hendrickx Ntela est née en Belgique, issue d’une deuxième génération d’immigration. Pierre "Dexter" Belleka a fui la dictature du Liberia. Articulant leurs points de vue, les deux artistes questionnent dans Blind l’aveuglement, volontaire ou non, des populations face à un système qui brandit en étendard des libertés illusoires, lézardées par les discriminations au quotidien. Les interprètes de la Cie Konzi ont notamment travaillé les yeux bandés afin de développer les autres sens, dont le toucher, élément clef de la pièce, composée dans le langage commun des chorégraphes: le krump, danse extrême, brute, sincère, empreinte de spiritualité comme d’intensité physique, vecteur de profondeur.

    Sous les plis

    proposé par : Félicette Chazerand

    17.03.2024

    GC De Kriekelaar

    Pièce chorégraphique et musicale pour enfants 3 à 9 ans.
    Un danseur, un accordéoniste et des structures en Origami forment un trio, déploient leur savoir-faire pour créer des moments où la magie scénique et sonore, en complicité avec le mouvement, stimule l’imaginaire, réveille les sens, attise la curiosité et donne l’envie de plier.
    Une forme, un livre se transforme – s’agrandit – raconte des histoires
    Un Ami- un Animal – Une Couronne de roi- un Oiseau- un dragon, un taureau
    Et toi que vois-tu ?

    Les hivernales de la danse (festival)

    15.03.2024

    17.03.2024

    Manège Fonck

    Faire venir la crème de la crème de la danse classique et contemporaine internationale à Liège, tel est le pari fou des Hivernales de la Danse, créées en 2012 par Marie Doutrepont.

    Exit

    proposé par : Piet Van Dycke

    17.03.2024

    Het Paleis

    Dans une grande installation impressionnante dotée d'un mur rotatif et de portes flottantes, quatre personnes se déplacent dans l'espace. Elles marchent, se heurtent, grimpent, portent, s'équilibrent et se transforment. Elles se maintiennent mutuellement en équilibre, mais se déséquilibrent aussi. Dans leur quête d'indépendance, ils ont plus que jamais besoin les uns des autres.

    Album

    proposé par : Amandine Laval

    17.03.2024

    18.03.2024

    Sur Mars

    Au fond d’un plateau presque nu, une femme assise et concentrée patiente. s’apprête. Derrière elle, au lointain, trône une longue table, richement ornée, magnifiquement dressée. L’ambiance est festive, la femme n’a pas besoin de l’être. La réception risque d’être spectaculaire, la femme n’a pas besoin de l’être. Soudain, elle se dresse – et avec la précision et la régularité d’un métronome – rejoue l’album de son existence. Au fil des souvenirs invoqués, elle parvient à se réapproprier son histoire. Peu à peu, elle (re)devient « sujet » de son récit et apprend à se passer de toute validation extérieure.

    Foreshadow

    proposé par : Alexander Vantournhout

    20.03.2024

    MaZ - CC Brugge

    Après VanThorhout, dans lequel Alexander Vantournhout est monté sur scène en solo, not standing présente une autre pièce de groupe, Foreshadow. Au son d'une musique rock expérimentale, huit danseurs acrobates se déplacent comme les rouages d'un mécanisme corporel collectif. Ensemble, ils recherchent des équilibres quasi impossibles et se défient les uns les autres ainsi que la gravité.

    L’envahissement de l’être

    proposé par : Thomas Lebrun

    20.03.2024

    Le 140

    Thomas Lebrun ne lit pas Marguerite Duras, il l’écoute dans des archives radiophoniques, comme une musique inspirante. L’envahissement de l’être est un solo/duo bouleversant, une rencontre entre deux artistes profondément sensibles, exigeants et passion- nés. Des êtres férus de justice qui mènent leur art avec sincérité.

    Thomas danse seul avec Marguerite et nous offre un instant de beauté unique, une leçon d’humilité.

    • En prélude au spectacle de Thomas Lebrun, L’envahissement de l’être (danser avec Duras), Veronic Thirionet vous propose d’aller à la rencontre de Marguerite Duras et de son travail.

    Bate Fado

    proposé par : Jonas & Lander

    20.03.2024

    La Raffinerie - Charleroi danse

    Chorégraphes et performeurs portugais parmi les plus inventifs de leur génération, Jonas&Lander se sont imposés avec des créations hybrides qui explorent la fusion des arts de la scène, avec un accent mis sur la musique. Bate Fado nous transporte au 19e siècle à Lisbonne où le fado avait sa propre danse — le Fado Batido ou Fado battu — inspirée d’une danse à claquettes énergique et virtuose. Évoquant liberté artistique et poses érotiques, elle disparaît, probablement censurée par l’Église catholique et la dictature de L’Estado Novo. Avec quatre danseurs et danseuses, trois musiciens et un chanteur de fado (Jonas lui-même), le duo la réinterprète sous forme de concert dansé où tous frappent des pieds pour lui redonner ses pas et sa place au plateau. Retraçant son histoire, il ne s’interdit ni la parodie ni l’impudeur, déconstruit l’image du fadista mâle et libère les corps, sublimés par la voix déchirante de Jonas. Véritable traversée sensuelle, chorégraphique et musicale, ce Bate Fado est aussi puissant que subversif !

    Sorry, But I Feel Slightly Disidentified…

    proposé par : Cherish Menzo & Benjamin Kahn

    20.03.2024

    21.03.2024

    Les Halles de Schaerbeek

    « Rayonnante et envoûtante…Ainsi s’amorce l’ample traversée d’un solo duel, conçu par le chorégraphe Benjamin Kahn et performé par Cherish Menzo, au comble de l’implication d’elle-même. Cette pièce sera celle de la rencontre entre le chorégraphe avec cette interprète fabuleuse, hors du commun . » - Sceneweb

    "Présence lumineuse, Cherish Menzo habite l’espace scénique et dénonce avec une grâce infini le racisme ordinaire dont elle est souvent victime. Avec « Sorry, But I Feel Slightly Disidentified… » , premier solo de sa trilogie sur la récurrence et l’apparence, Benjamin Kahn invite à questionner le monde. Travaillant en collaboration étroite avec son interprète, il esquisse une écriture très intuitive que des lumières stroboscopiques et des sons grondants viennent souligner, les prémisses d’un style autant iconoclaste que physique ". L'Oeil d'Olivier
    Conçue par Benjamin Kahn pour et avec la performeuse et chorégraphe Cherish Menzo - néerlandaise d’ascendance surinamienne – la pièce provoque nos regards et nos préjugés sur les races, les genres, les statuts sociaux et les cultures.

    Couche après couche, l’interprète se déploie et se métamorphose, ancrée dans son corps et pourtant partiellement dessaisie des images qu’elle envoie, renvoie, et trouble. Face à elle et face à elleux-mêmes, les spectateurice·s ne peuvent éluder ce qui se révèle là, si évidemment proche, et ce qu’iels en perçoivent, ce qu’iels en déduisent, parfois à leur corps défendant. Sorry, But I Feel Slightly Disidentified… , qui est la première partie d’une trilogie, est un portrait formidablement incarné.

    Landfall

    proposé par : Erika Zueneli | Compagnie Tant'Amati

    22.03.2024

    Maison de la culture de Tournai

    « Nous sommes là où notre présence fait advenir le monde. Nous sommes pleins d’allant et de simples projets, nous sommes vivants, nous campons sur les rives et parlons aux fantômes. » - Mathieu Riboulet, Nous campons sur les rives

    Sur le plateau, dix individus s’exposent et se fondent, s’affirment et hésitent dans un jeu de circulation et de flux mouvant et continu. Des existences qui se nouent, se disloquent et se redécouvrent, tour à tour fougueuses, animales, mystérieuses, violentes. Une large communauté se découvre ici, se dévoile même, dans un espace-temps nommé en anglais Landfall, qui est cet endroit et ce moment d’arrivée sur terre après un vol, une croisière, un voyage. Les corps transforment ainsi progressivement l’espace et ouvrent une porte vers un monde à l’envers - loin des guerres, des inégalités et des horizons bouchés. Que faire ? Jouer côte à côte, inventer des règles du jeu pensées pour être bouleversées. Créé par Erika Zueneli pour et à partir de ses interprètes, Landfall fait le choix d’un assemblage d’énergies et de sensibilités diverses plutôt qu’un unisson fédérateur univoque. Se déploie ainsi un terrain de jeu mutliple, guidé par les désirs de dix jeunes adultes, où les singularités de chacun·e ricochent et résonnent pour mieux révéler leur convergence.

    Double Bill – Armonia & Moving Meditations

    proposé par : Viola Chiarini

    22.03.2024

    CC Berchem

    Dans ce programme double, nous présentons deux chorégraphes qui utilisent la danse comme une forme de guérison : pour Armonia, Viola Chiarini utilise un mélange de waacking et de danse italienne traditionnelle pour libérer des émotions profondément enfouies. Dans Moving Meditations de Briana A. Stuart, trois danseurs utilisent le stepping, une forme de danse afro-américaine, pour entrer en contact les uns avec les autres et avec le public.

    ARMONIE
    Dans ce solo thérapeutique, Viola Chiarini utilise la spontanéité du waacking pour exprimer ses émotions et libérer son corps. Cette pièce est un hommage à toutes les femmes qui ont souffert de l'injustice et de la violence. Elle s'inspire d'un ancien rituel de guérison italien, le Tarantismo, au cours duquel les femmes étaient mises en transe par la musique et la danse, dansant le poison ou la folie hors de leur corps.

    MOVING MEDITATIONS
    Moving Meditations est une création multidisciplinaire autour de la guérison, un processus d'alchimie indépendant et collectif qui émerge à travers l'expérience. À travers des disciplines telles que la danse contemporaine, le stepping et le chant, Briana A. Stuart explore l'importance du mouvement et du son en tant que composante fondamentale de l'expression humaine.

    0

    Le Panier est vide