Trisha Brown, vue du corps

27/09/2022

Une conversation en images, en mots et en mouvement

La danseuse, chorégraphe et plasticienne américaine Trisha Brown (1936-2017) aurait pu garder le moule de sa formation en modern dance mais l’époque et sa nature radicale lui ont fait déjouer ses apprentissages pour tisser peu à peu un langage personnel à partir des lois de la physique, de l’intelligence du corps, de l’imagination libérée et d’un rapport poétique à l’univers. Toute sa vie, elle a dessiné à partir de son corps, tout en œuvrant à clarifier son langage chorégraphique. En une minute ou en trois heures, ses inventions emportent le public par la « magie » apparente de la kinesthésie, ce sens du corps qui traduit la perception visuelle du mouvement en sensation intérieure.

En dialogue avec Eva Karczag, Denise Luccioni propose lors de cette soirée d’ouverture du 11e international dancefilmfestival brussels ‘l’art difficile de filmer la danse’, des extraits d’un Trisha Brown de A à Z. Exemples ? Alphabet, Accumulation, Géométrie, Locus, Opal Loop, Silence, Titres, Vagues et surtout Humour…

Langue : Anglais

Met de steun van het Vlaams audiovisueel fonds (vaf) van de vlaamse overheid. / Avec le soutien de la Fédération wallonie-bruxelles, du centre cinéma et de l’audiovisuel.

Infos pratiques
  • Horaires: 20:30
  • Lieu: BOZAR, Rue Ravenstein 23, 1000 BRUXELLES.
  • Organisateur: Contredanse
  • co-organisateur: Red Orange Productions Danscentrumjette et BOZAR
Réservation
Mon Panier
0